Le concept

Pourquoi l’île aux fruits ?

 

 

Cultiver et proposer
des produits bio

  • Parce que la production bio n’est pas assez importante dans le département de la Somme et que nous sommes favorables à son développement.
  • Parce que les Hortillonnages comptaient 1000 maraîchers au début du 20e siècle et qu’ils sont moins d’une dizaine aujourd’hui.
  • Parce que la question du « bien manger » est fondamentale pour nous et pour vous.

Comment ?

  • Cultiver des produits maraîchers dans les hortillonnages ( Cucurbitacées, Brassicacées, Solanacées, Alliacées, Apiacées, Fabacées )

Produire des fruits à travers la forêt jardin (pommes, poires, prunes, pêches)

  • Produire du miel
  • A terme produire des champignons au rez de chaussée de l’ancien bâtiment industriel de la principale parcelle

 

Développer les circuits courts sur le territoire de la métropole picarde

  • Parce que nous nous inscrivons dans une logique locavore et que nous pensons qu’importer des salades d’Espagne, alors que les maraîchers du département sont en difficulté, n’a pas de sens.
  • Parce que nous souhaitons dynamiser le tissu artisanal local.

Comment ?

  • Vendre nos produits sur le territoire (vente directe sur site, AMAP)
  • Être point de distribution de Somme produits locaux
  • Créer un marché bio hebdomadaire
  • À terme, développer un village bio de la vallée de la Somme sous la halle principale (vente de produits artisanaux et alimentaires)

 

Sensibiliser la population aux enjeux environnementaux

  • Parce que nous partageons une culture socio culturelle d’éducation populaire et que nous pensons que pour que les choses changent, il faut aller vers les gens pour les sensibiliser

Comment ?

  • Création d’ateliers environnementaux
  • Création d’une ferme pédagogique
  • Médiation sociale à travers les jardins partagés
  • Participation au festival Art, Villes et Paysage
  • Formation à la permacuture

 

 

 

Créer du lien social sur le secteur de la ferme

  • Parce que le quartier Gare la Vallée manque de lieux de rencontre, et que plus globalement nous souhaitons favoriser le vivre ensemble, nous voulons offrir un lieu de partage et d’échange, notamment pour les familles, autour des valeurs qui nous animent.

Comment ?

  • Restauration – guinguette
  • Marché
  • Ferme pédagogique
  • Arbo-escalade
  • Péniche culturelle
  • Yoga…

Développer des activités sociales (atelier d’insertion)

  • Notre département et notre ville, touchés par la désindustrialisation, connaissent des difficultés économiques importantes récemment médiatisées par les cas de fermeture de Goodyear (1173 emplois), Whirlpool (300 emplois), Sièges de France (350 emplois), Bigard (100 emplois) ou encore le documentaire « Merci Patron ». L’une des solutions pour nous est de développer les circuits courts et d’investir dans les filières durables. Nous nous tournons vers ce secteur et souhaitons accompagner des personnes en difficultés à se former pour intégrer ensuite ces emplois d’avenir non délocalisables.

Comment ?

  • Un dispositif européen 18A pour lancer le projet d’insertion
  • Un atelier d’insertion porté sur différents métiers (production agricole innovante avec la permaculture, ateliers environnementaux, restauration…)

 

 

 

 

 

 

 

Téléchargez notre projet :