Le lieu

Située entre deux grandes métropoles, au centre d’un réseau urbain dense (Paris, Lille, Londres, Bruxelles) Amiens est riche de son patrimoine naturel.
Ville à la campagne, la nature y est partout présente : canaux, parcs, bois, hortillonnages, fermes, jardins ouvriers, fleuve, font de la capitale picarde un lieu à part.
Avec plusieurs parcelles le long de la Somme, en plein cœur des Hortillonnages, nous voulons valoriser ce patrimoine et le faire partager à tous.

 

Les serres rue Haleine Ridoux

Près de 1000 m2 de serres misent à disposition par l’un des membres de l’association Terre ZEN ainsi que 1000 m2 jouxtant les serres.
Véritable cœur de production de notre ferme urbaine, indispensable sous nos latitudes. Elle est le lieu de production de notre plant, et des plantes nécessitant des conditions climatiques spécifiques.  Un travail autour de la verticalité est également mis en place pour intensifier les cultures, par exemple en mettant en place du Basilic aux pieds des tomates, avec une vigne suspendue les surplombants..etc
Dans une démarche permaculturelle, un poulailler est installé à l’intérieur de la serre. Il a différentes fonctions : composter sur place les différents déchets verts, amendements pour la terre, réutilisation de la chaleur animale en disposant les semis sur le toit du poulailler, amener de la vie dans un environnement artificiel, produire des œufs,…
photo serres

La parcelle dite de « la mare »

Prés de 2000 m2 située rue de Verdun, mis à disposition par Amiens Aménagement.
Cette parcelle longeant l’eau, nous invite à travailler sur « l’effet de bordure ». Nous y positionnons des buttes rondes où nous venons repiquer nos légumes. Une haie comestible est implantée afin de créer un véritable micro climat très productif.

La parcelle du bois

Plus de 5000 m2  de bois , rue de Verdun, sur d’anciennes terres maraîchères, mis à disposition par Amiens Aménagement.
Pensée dans une logique permaculturelle, elle assure plusieurs fonctions : réservoir de rameaux pour création de BRF (bois raméal fragmenté), réservoir de bois pour la mise en place des buttes et la culture de champignons, réservoir de paillis, havre de paix pour la nature dans l’environnement immédiat de notre ferme, disposition de ruches.
L’association arborésens y organise des ateliers d’arboescalade pour les écoles et les familles.

 

Et si nous remportons l’appel à projet lancé par la SEM Amiens Aménagement :

La parcelle de l’île aux fruits

Environ 10 000 m2 rue de Verdun, destinés à :

L’agriculture urbaine :

  • Mise en place d’une forêt jardin sur l’île de l’île aux fruits
  • Aménagement du rez de chaussée de l’anciene usine en mycothèque, ainsi qu’en laboratoire de transformation.
  • Aménagement de cultures hors sol au premier étage du bâtiment et notamment expérimentation de l’aquaponie.
    -Mise en culture des bandes le long de la grande halle.
    -Mini ferme, avec l’installation d’un poulailler, de clapiers à lapins, cochons, chevaux…

Le tiers-lieu :

Au-delà de la ferme en tant que telle, de nombreuses activités prennent place sur l’île aux fruits.

  • Un espace de restauration, dans un premier temps éphémère, permet aux samarien(ne)s et aux touristes de déguster des produits locaux venant en partie de la ferme, dans un espace ouvert aux artistes de la région. Le principe des 3 R (réduire, recycler, réutiliser) fondent les piliers de la cantine qui est accompagnée de son bar – guinguette .
  • La halle est le lieu idéal pour accueillir de nombreuses activités : marché hebdomadaire, spectacles vivants et arts de rue, concerts, atelier DIY (bricolage,
    préparation de cosmétiques ou de produits ménagers bio,
    …)
  • Une aire de camping car verte, se fondant dans le paysage, s’étend sur l’extrémité est de l’éco-lieu.
  • La péniche de l’association anti stress trouve son port d’attache sur la parcelle de l’île aux fruits. Espace d’animation fluvestre en itinérance sur le canal de la Somme, elle propose spectacles, possibilités de séminaire et autres activités originales.
  • Au cœur de l’axe Art, Villes et Paysage, l’île aux fruits accueille l’une des œuvres du festival d’art paysager et participe à la valorisation des hortillonnages.