La permaculture

Qu’est ce que c’est ?

Cette méthode a été créée dans les années 1970 par les Australiens Bill Molisson (biologiste) et David Holmgrem (essayiste) dont nous reprenons les mots et les concepts. Le terme permaculture signifiait initialement « agriculture permanente » (Permanent Agriculture). Son objet est plus vaste que le simple système agricole.
Elle est une science de l’interconnectivité. C’est à dire qu’elle porte moins son attention aux objets eux mêmes qu’à la conception attentive des relations entre ces éléments : les inter connexions. Ces relations sont ce qui transforme un ensemble de parties non reliées en un système fonctionnel, que ce soit un jardin, une communauté ou un éco-système.
La Permaculture peut être vue comme un cadre théorique, avec comme seul modèle le fonctionnement de la nature…

Nous nous appuyons donc sur différents principes :

  • observer (le site et les éléments durant toutes les saisons),
  • Interconnecter (c’est à dire placer les éléments de votre conception de façon à créer des relations utiles. C’est le nombre de connexions entre les éléments, et le nombre d’éléments qui créé un système sain et diversifié.
  • Récupérer et économiser l’énergie
  • Chaque élément remplit plusieurs fonctions
  • Chaque fonction est soutenue par plusieurs éléments
  • Apporter le moins de changement possible pour obtenir l’effet le plus grand
  • Utiliser des systèmes intensifs à petite échelle
  • Optimiser les bordures car les intersections entre deux environnements, sont les endroits les plus diversifiés d’un système.
  • Utiliser des ressources biologiques et renouvelables

Il est à noter que la permaculture  s’appuie sur trois piliers éthiques guidant chacune de nos actions :

  • prendre soin de la terre
  • prendre soin des personnes
  • le partage équitable, c’est à dire la distribution des surplus en temps, argent et matériaux, de manière à assurer ces objectifs